Vous êtes ici : Accueil > Énergies > La géothermie

La géothermie

On trouve trois types de géothermie classés selon leur potentiel énergétique :

La géothermie de haute énergie :

On capte de l’eau ou de la vapeur d’eau (>à 180°C.) dans des couches plus ou moins profondes de la terre.

La géothermie de moyenne énergie :

L’eau captée est comprise entre 180° C. et 100°C.
Ces deux premières formes de géothermie utilisent directement les calories afin de produire essentiellement de l’électricité (Islande).

La géothermie de basse énergie :

L’eau comprise entre 30°C. et 100°C. est directement utilisée dans les installations de thermalisme ou de chauffage urbain ou pour des installations agricoles telles que le chauffage de serres. Certains procédés industriels utilisent également ce type de géothermie.

La géothermie de très basse énergie :

Associée à une pompe à chaleur elle est plus particulièrement destinée aux installations individuelles. C’est celle-ci qui sera développée ci-après.

Le principe

Il existe plusieurs procédés techniques mais le principe est toujours le même :

Puiser l’énergie (sous forme de chaleur / ou de fraîcheur ) contenue dans la terre pour la restituer dans votre logement. Cet échange se fait grâce à un petit apport énergétique, bien inférieur à l’énergie restituée, environ 4 fois moins, soit approximativement un KW investi pour 4 KW restitués dans la maison.

Comment ça marche :

L’installation complète est composée de plusieurs éléments :

1 le capteur : c’est un circuit de tuyauteries enterrées transportant un fluide frigorigène qui capte les calories emmagasinées par la terre. Ce fluide a une température d’évaporation très basse, et passe donc de l’état liquide à l’état gazeux dans ce circuit enterré.

2 le compresseur : le fluide à l’état gazeux est aspiré puis compressé par le compresseur pour en augmenter la température. Ce dernier est associé à un groupe permettant la régulation et la sécurité de système complet ( l’ensemble est aussi appelé « générateur »).

3 le condenseur : Il transfère (directement ou indirectement) les calories au circuit de chauffage, vers l’élément diffusant l’énergie dans votre habitat. Il peut s’agir d’un plancher chauffant, radiateurs, …

Cette source d’énergie comporte beaucoup d’avantages pour son utilisateur :

1 Économique puisque le rapport entre l’énergie fournie et l’énergie totale récupérée est très largement en faveur de l’utilisateur. La faible consommation peut cependant sensiblement augmenter si vous optez pour un système rafraîchissant, toujours moins gourmand que les systèmes de climatisation.
2 Pas de stockage
3 Fonctionnement simple (réglage et entretien).
4 Malléable : il vous laisse le choix de votre diffusion d’énergie (radiateurs, plancher chauffant, …)
5 Confortable (surtout si vous optez pour le plancher chauffant(en lien)) en prenant soin de choisir un matériel adapté ; certains compresseurs sont bruyants et doivent être isolés phoniquement et installés en les désolidarisant de la structure de la maison par des silentbloc.
6 Écologique étant donnée la disponibilité de la source énergétique principale et l’absence de déchets. Attention toutefois de n’utiliser que les fluides frigorigènes autorisés car certains sont proscrits en raison de leur nocivité pour la couche d’ozone.
7 Fiscalité : consultez les avantages accordés par le gouvernement.

haut
Haut de page

 

Conseils-Infos-Bâtiment
Dernière modification le 09/06/2011 à 16:09

Vente maison
Annonce vente maison
Achat vente immobilier

© Conseils infos batiment 2004-2017. Tous droits réservés. / .Site réalisé par EXPANSITE : siège social Menton 06 Alpes Maritimes
Mentions légales - Partenaires - Sites privilégiés